DPC : plus de 23 000 pharmaciens ont suivi une formation en 2015

DPC : plus de 23 000 pharmaciens ont suivi une formation en 2015

Charlotte Demarti
| 22.02.2016
  • DPC : plus de 23 000 pharmaciens ont suivi une formation en 2015 - 1

EN 2015, 23 083 pharmaciens se sont inscrits pour suivre un programme de DPC, selon le bilan 2015 publié par l’Organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC). La profession remplit donc en masse son obligation de formation continue, avec même un engagement plus prononcé que l’année précédente : en 2014, l’OGDPC recensait 22 757 pharmaciens inscrits à un programme de DPC.

Par ailleurs, le bilan 2015 de l’OGDPC indique que 2 985 organismes ont été habilités à...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
luc a Autre Professionnel Santé 22.02.2016 à 16h43

on le faisait déjà avant que ce soit obligatoire et on en faisait même plus!
on doit se justifier pour tout!!! coût de l'administratif inutile...........faudrait y penser!!

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 23.02.2016 à 11h52

Qu'attendre de plus d'une profession où on doit signer une décharge à chaque fois qu'on regarde le thermomètre du frigo.....

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires