Le monde aujourd’hui - Un patchwork sans vision

Le monde aujourd’huiUn patchwork sans vision

15.02.2016

Le remaniement gouvernemental, sans doute le dernier du mandat de François Hollande, a été autant critiqué à droite qu’à gauche. Le président de la République a juré, jeudi dernier à la télévision, qu’il ne faisait aucun calcul, autrement dit qu’il n’avait pas composé sa nouvelle équipe dans la perspective des élections de l’année prochaine. On a du mal à le croire.

Ce n’est pas que François Hollande n’ait pas procédé à de surprenantes nominations, à commencer par celle de Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre, qui n’aura été évincé de Matignon que pour servir, en tant que ministre des Affaires étrangères, le chef de gouvernement contre lequel il a forcément gardé un peu de rancœur.

En tant que germanophone, M. Ayrault saura sans doute œuvrer au renforcement de l’axe franco-allemand, mais c’est à peu près tout ce que l’on peut dire d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires