Grippe : un virus de type B incriminé

Grippe : un virus de type B incriminé

Charlotte Demarti
| 05.02.2016
  • Grippe : un virus de type B incriminé-1

« Cette année, l’épidémie de grippe, qui s’installe mollement en France, est majoritairement due au virus de type B (64 %). On voit aussi circuler des virus de type A/H1N1 (26 %) et un peu de A/H3N2 », analyse le Pr Bruno Lina, directeur du laboratoire de virologie du CHU de Lyon.

Par ailleurs, on remarque que la situation est très hétérogène en Europe. « Dans la majorité des pays, circulent des virus de type A, contrairement à la situation en France, où c...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN PHILIPPE P Pharmacien 08.02.2016 à 09h50

j aurai , pour ma part préférer la circulation de l' ananas Victoria, je déteste le wasabi! Ceci bêtement dit, merci pour cette bonne information!

Répondre
 
francois r Médecin ou Interne 05.02.2016 à 17h33

C est tout vu c est évidemment le virus Victoria qui circule et qui n est pas dans le vaccin trivalent !
Mais personne ne peut dire si le fait qu il n y ait pas ou presque pas de yamagata ( présent Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.