Vaccination : exiger plutôt que d’obliger

Vaccination : exiger plutôt que d’obliger

Charlotte Demarti
| 02.02.2016
  • Vaccination : exiger plutôt que d’obliger - 1

L’Académie de médecine s’inquiète de la tournure que va prendre la concertation citoyenne sur le sujet de la vaccination lancée par Marisol Touraine. « Nous redoutons des débats houleux », avance le Pr Pierre Bégué, président de l’Académie nationale de médecine, lors d’une séance dédiée aujourd’hui à la vaccination. En effet, les Français devenus hésitants au sujet de la vaccination représentent désormais 15 à 20 % de la population. Et l’obligation vaccinale fait de plus en plus débat...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires