Bon usage du médicament - L’observance, défi de santé publique et enjeu économique

Bon usage du médicamentL’observance, défi de santé publique et enjeu économique

Mélanie Maziere
| 04.01.2016

Entre prescription et administration d’un médicament s’immisce l’observance qui, selon des études, n’est pas respectée par plus de 50 % des malades chroniques. Face à des causes multifactorielles, les pharmaciens sont en première ligne pour trouver les réponses adaptées à chaque cas.

  • La PDA au service de l’observance

Le thème de l’observance prend de l’ampleur depuis la loi HPST et les nouvelles missions confiées aux pharmaciens, mais aussi parce que tous les acteurs de la chaîne du médicament s’y engagent. À l’heure où les autorités sanitaires commencent à imposer des contrats de performance aux laboratoires, ces derniers ont tout intérêt à ce que leurs médicaments soient administrés correctement et créent des outils pour améliorer l’observance. Pfizer, Biogaran, Bayer et bien d’autres sont très...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires