Ouverture du capital - Le débat relancé

Ouverture du capitalLe débat relancé

04.01.2016

Alors que le gouvernement a abandonné l’idée d’ouvrir le capital des officines à des investisseurs extérieurs à la profession, au grand soulagement de la majorité des pharmaciens, l’Union nationale des pharmacies de France jette un pavé dans la mare et milite pour une ouverture du capital à tous les pharmaciens, qu’ils soient officinaux, industriels, d’établissements de santé ou du monde de la répartition.

  • Une idée qui divise la profession

30 septembre 2014 : les pharmaciens manifestaient leur colère face à un gouvernement qui voulait casser le monde pharmaceutique français, son monopole et ouvrir son capital aux investisseurs extérieurs.

Un an plus tard, en septembre 2015, c’est un syndicat de pharmaciens - l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF)- qui remet sur le tapis l’idée d’ouverture du capital, cette fois-ci uniquement aux pharmaciens de tous bords. En effet, dans un livre blanc remis au ministère de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires