DP sans consentement : Alain Delgutte fait appel au profit de la plaignante

DP sans consentement : Alain Delgutte fait appel au profit de la plaignante

Didier Doukhan
| 11.12.2015
  • Alain Delgutte, président du Conseil central de la section A (titulaires) de l'Ordre.

La plainte d’une patiente accusant ses pharmaciens d’avoir ouvert un dossier pharmaceutique (DP) en son nom sans son consentement avait, dans un premier temps, été rejetée par le Conseil régional de l’Ordre de Centre-Val-de-Loire, qui l’avait condamnée à verser la somme de 1 500 euros aux officinaux au titre des frais de justice. Tout en admettant que les pharmaciens « n’apportaient pas la preuve du consentement de la patiente », la chambre de discipline régional avait justifié sa...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 14 Commentaires
 
Frédéric A Pharmacien 14.12.2015 à 08h43

Toutce blabla pour dire qu'on va vers une jsutice américiane ! Tout dans le Dp est mal fait, pourquoi devrions nous encore une fois perdre du temps à expliquer au patient ce qu'est le DP. 9 fois sur Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 12.12.2015 à 12h24

« On est pas à l'abri de procéduriers avides , il est bon que ceux-ci paient les frais qu'ils ont fait engager par leurs opposants pour des plaintes futiles , surtout qu'il suffisait de fermer le DP a Lire la suite

Répondre
 
jean g Administratif 11.12.2015 à 19h49

c'est sur l ordre défend d’abord les
malades c'est son rôle . Mais est ce son rôle d' agresser ainsi les professionnels ? Ceux qui devraient être sanctionnés sont plutôt les conseillers qui ont eu Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE S Pharmacien 11.12.2015 à 19h32

Je comprends la plaignante ; j'ai vu le cas de patient sous subutex, ou baclofène pour alcoolisme ou sous trithérapie anti HIV qui ne veulent pas du DP.Cependant, le système est assez mal fait, car Lire la suite

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 11.12.2015 à 18h33

Simple curiosité (on va me dire que ça n'a rien à voir) : Cette jeune fille a t-elle un compte tweeter ou Facebook ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.