Centrales d’achats pharmaceutiques - Les groupements, bientôt CAP ?

Centrales d’achats pharmaceutiquesLes groupements, bientôt CAP ?

Marie Bonte
| 10.12.2015

Volontiers contournées par les laboratoires, en manque de moyens pour exister véritablement, les centrales d’achats pharmaceutiques ne jouent pas le rôle qui leur est assigné par la loi. Les groupements ont décidé de changer la donne.

Les centrales d’achat pharmaceutiques (CAP) sont plus que jamais identifiées par les groupements comme les entités qui pourront sauver l’image du pharmacien au comptoir. « Le titulaire est certes commerçant mais rien ne l’empêche de déléguer ses achats pour se consacrer à ses patients, aux fonctions pour lesquelles il a été formé. Les CAP sont la solution pour le libérer de la fonction achat », résume Christian Grenier, président de la chambre syndicale des groupements (Federgy).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires