L’UNPF répond à l’Association de défense de la pharmacie

L’UNPF répond à l’Association de défense de la pharmacie

Charlotte Demarti
| 23.11.2015
  • Jean-Luc Fournival, président de l'UNPF.

L’Union nationale des Pharmacies de France (UNPF) répond pour sa partie aux questions posées par l’Association de défense de la pharmacie (ADP, anciennement Pigeons pharmaciens) sur ses interrogations concernant les programmes des trois syndicats pour les élections aux Unions régionales des professionnels de santé (URPS).

Notamment à l’attaque de l’ADP sur sa proposition d’ouverture du capital pour d’autres pharmaciens que les titulaires. L’ADP « peine à croire que des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
pharma grognon Pharmacien 24.11.2015 à 16h04

Le fait est que lesdites "sociétés pharmaceutiques" sont elles-mêmes détenues par des capitaux étrangers avec de forts intérêts de cotations boursières. Alors il ne faut pas se leurrer, il n'y aura Lire la suite

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 24.11.2015 à 16h00

des g&ants "unpf" de préférence! moi je dis non .... vous et votre dérive ultralibérale ne passerez pas!

Répondre
 
NICOLAS T Pharmacien 24.11.2015 à 15h56

l'unpf déconne grave depuis quelques moiqs: PDA?ouverture du capital, "flirt"avec macron.... et puis quoi encore bientôt ils vont nous proposer un partenariat avec michel edouard Lire la suite

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 24.11.2015 à 17h53

Parce que vous pensez certainement que la FSPF fait mieux !?

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 24.11.2015 à 10h34

Peu de chances que ces mesures améliorent la qualité de l'acte en officine ! Si l'on permet à des investisseurs qui n'exercent pas dans leur outil de travail d'entrer au capital, leur objectif va Lire la suite

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 23.11.2015 à 17h30

Et ainsi on permettra aux "grands" de devenir des "géants", c.à d. les très grosses pharmacies pourront progresser encore plus, alors que les officines de taille, disons humaine seront encore plus Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.