Un regroupement contesté - Nîmes en proie à une guerre des pharmacies

Un regroupement contestéNîmes en proie à une guerre des pharmacies

16.11.2015

Un collectif constitué de 14 pharmaciens, soutenu par l’Ordre régional de Languedoc-Roussillon, conteste l’implantation par transfert et regroupement de deux officines autorisé par l’agence régionale de santé (ARS).

  • Une implantation contestée dans le Gard

C’est une zone tampon, située en lisière du quartier Capouchiné et de la zone commerciale Ville active au sud de la ville de Nîmes, dans le Gard. Le 379 rue de l’Archipel est aujourd’hui en proie à une guerre des pharmacies.

Un collectif constitué de 14 pharmaciens de Nîmes et sa périphérie demande le retrait de l’autorisation formulée le 15 juillet par l’ARS pour le regroupement de deux officines (SNC Pélissier et SELARL Pharmacie de la Cathédrale) dans un nouveau local...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires