Grève des médecins : le mouvement parti pour durer

Grève des médecins : le mouvement parti pour durer

Christophe Micas
| 12.11.2015
  • Grève des médecins : le mouvement parti pour durer - 1

De nombreux cabinets de médecins resteront fermés demain. L’appel à une journée « santé morte », lancée par l’ensemble des syndicats de praticiens libéraux pour dénoncer la loi de santé, devrait être largement suivi. Et même au-delà des médecins, les syndicats de dentistes et d’infirmières appelant eux aussi à la grève jusqu’au 17 novembre. Les médecins sont également prêts à prolonger leur mot d’ordre. « C’est le point de départ d’un blocage sanitaire qui va durer », prévient le Dr...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 12.11.2015 à 20h07

« La réponse la plus évidente et la plus facile n'est pas la grève (qui pénalise médecins et patients directement), mais le déconventionnement ! Mais les médecins tiennent à leur carotte fiscale (liée Lire la suite

Répondre
 
Jérôme Pharmacien 12.11.2015 à 19h28

« Un bon exemple à suivre pour son unité syndicale
le même courage qui nous a manqué pour refuser le PLFSS 2016
enfin un "air libéral" qui souffle sur ce diktat ministériel »

Répondre
 
MARIE C Administratif 12.11.2015 à 18h21

Je plains simplement les patients malades...

Répondre
 
BRIGITTE B Médecin ou Interne 12.11.2015 à 19h08

« Les patients seront beaucoup plus à plaindre si cette loi passe »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.