L’ANSM donne son feu vert au traitement préventif du VIH en France

L’ANSM donne son feu vert au traitement préventif du VIH en France

Charlotte Demarti
| 10.11.2015
  • L’ANSM donne son feu vert au traitement préventif du VIH en France-1

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rendu un avis favorable pour que le Truvada (emtricitabine/ténofovir disoproxil) bénéficie d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) en prophylaxie pré-exposition du VIH (PrEP). Ainsi, le médicament devrait bénéficier dans quelques semaines de cette autorisation qui lui permettra d’être prescrit à titre préventif. Cette autorisation temporaire ne concernera que les personnes à haut risque de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
BRUNO L Pharmacien 10.11.2015 à 19h21

« Quid des autres Ist pour ces personnes à haut risque. Vont elles accepter d'être suivies, dépistées encadrées dans leur risque?
Une épidémie de syphilis bat son plein! Les chlamydiae sont en recrud Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 10.11.2015 à 18h54

« Le préservatif à 1 euro, cela existe... »

Répondre
 
GUILLAUME N Pharmacien 10.11.2015 à 22h03

« même ceux à 2 euros la boîte de 4... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 20

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.