La recette ultralibérale d’un cabinet d’experts autrichien - Pour réduire les coûts, supprimons les pharmacies !

La recette ultralibérale d’un cabinet d’experts autrichienPour réduire les coûts, supprimons les pharmacies !

02.11.2015

Supprimer le monopole pharmaceutique, mettre les OTC en grande surface et charger les médecins de distribuer eux-mêmes les médicaments aux patients : la recette ultralibérale d’un cabinet d’audit et d’experts commerciaux germano-autrichien, Kreutzer Fischer & Partner, est une bonne illustration des conceptions purement financières de la santé, mais ne résiste guère à une analyse critique plus poussée.

Il y a quelques jours, le grand quotidien viennois « Die Presse » a publié une étude « confidentielle » du cabinet Kreutzer Fischer & Partner sur le coût du monopole pharmaceutique pour le système de santé autrichien : selon ce travail, la suppression du monopole permettrait à ce pays de 8,6 millions d’habitants d’économiser 180 millions d’euros par an.

En extrapolant ce chiffre à un pays aussi peuplé que la France, cette mesure...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
manif

À la Une Réforme des retraites : non à l’étatisation ! Abonné

Médecins, infirmiers et kinésithérapeutes ont manifesté le 16 septembre à Paris, dans les pas des avocats, tous opposés au système de retraite universel voulu par le gouvernement. Absents de ce mouvement, les pharmaciens espèrent encore être entendus d'ici au 15 octobre lors d'une concertation avec le gouvernement sur leurs revendications visant à préserver les spécificités de leur régime, comme... Commenter

Partenaires