La recette ultralibérale d’un cabinet d’experts autrichien - Pour réduire les coûts, supprimons les pharmacies !

La recette ultralibérale d’un cabinet d’experts autrichienPour réduire les coûts, supprimons les pharmacies !

02.11.2015

Supprimer le monopole pharmaceutique, mettre les OTC en grande surface et charger les médecins de distribuer eux-mêmes les médicaments aux patients : la recette ultralibérale d’un cabinet d’audit et d’experts commerciaux germano-autrichien, Kreutzer Fischer & Partner, est une bonne illustration des conceptions purement financières de la santé, mais ne résiste guère à une analyse critique plus poussée.

Il y a quelques jours, le grand quotidien viennois « Die Presse » a publié une étude « confidentielle » du cabinet Kreutzer Fischer & Partner sur le coût du monopole pharmaceutique pour le système de santé autrichien : selon ce travail, la suppression du monopole permettrait à ce pays de 8,6 millions d’habitants d’économiser 180 millions d’euros par an.

En extrapolant ce chiffre à un pays aussi peuplé que la France, cette mesure...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires