À la une - Ce qui se cache derrière la nouvelle ROSP

À la uneCe qui se cache derrière la nouvelle ROSP

26.10.2015

Les négociations pour définir une nouvelle ROSP générique s’ouvriront le 5 novembre prochain. Si le directeur général de l’assurance-maladie, Nicolas Revel, assure que son objectif est de trouver les moyens de redynamiser la substitution, les syndicats d’officinaux craignent qu’on leur demande de nouvelles tâches sans forcément gagner plus.

  • légende

Dans moins de deux semaines, les syndicats d’officinaux et les représentants de l’assurance-maladie s’installeront autour de la table pour une première séance de négociation. L’objectif ? Trouver de nouvelles règles de calcul de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique. En effet, les modalités de fixation des primes se réfèrent jusqu’à présent aux taux de substitution de 2011 et ne sont donc plus adaptées aujourd’hui.

Toutefois, les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 7 Commentaires
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Lactalis : les leçons d'une crise Abonné

Le scandale des laits infantiles contaminés a pointé des défaillances dans les procédures de retraits et de rappels de lots dans la grande distribution. Des dysfonctionnements qui touchent également le réseau officinal puisque des pharmacies figurent elles aussi au rang des points de vente incriminés par les contrôles de la DGCCRF. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.