À la une - Ce qui se cache derrière la nouvelle ROSP

À la uneCe qui se cache derrière la nouvelle ROSP

26.10.2015

Les négociations pour définir une nouvelle ROSP générique s’ouvriront le 5 novembre prochain. Si le directeur général de l’assurance-maladie, Nicolas Revel, assure que son objectif est de trouver les moyens de redynamiser la substitution, les syndicats d’officinaux craignent qu’on leur demande de nouvelles tâches sans forcément gagner plus.

  • légende

Dans moins de deux semaines, les syndicats d’officinaux et les représentants de l’assurance-maladie s’installeront autour de la table pour une première séance de négociation. L’objectif ? Trouver de nouvelles règles de calcul de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique. En effet, les modalités de fixation des primes se réfèrent jusqu’à présent aux taux de substitution de 2011 et ne sont donc plus adaptées aujourd’hui.

Toutefois, les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires