Le prurit nationaliste

Le prurit nationaliste

12.10.2015

De plus en plus d’hommes politiques, d’intellectuels et de maîtres à penser sont gagnés par un nationalisme qui serait un remède radical aux maux dont souffre la société française. Le problème, c’est qu’ils n’ont rien inventé de nouveau et que le nationalisme, cancer du patriotisme, fait le lit de l’extrémisme de droite et de gauche. Dans cette curieuse évolution, l’extrême gauche rejoint en définitive les idées du Front national, ce qui en dit long sur une pensée qui trahit ses propres sources idéologiques.

  • Hollande a répondu vertement à Marine Le Pen

Vladimir Poutine n’est pas étranger à cette évolution de la mentalité française. Parce qu’il met tous les moyens dont il dispose au service de la grandeur russe. Parce qu’il cultive l’anti-américanisme, considéré en France comme le nec plus ultra de l’indépendance française. Parce qu’il se dresse contre l’Union européenne, créature monstrueuse sortie du cerveau de nos technocrates et cause de tous nos malheurs. Le président russe serait exemplaire parce qu’il défend les intérêts de son...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.