Substituer le « non substituable » : la CPAM du Tarn persiste

Substituer le « non substituable » : la CPAM du Tarn persiste

Marie Bonte
| 06.10.2015
  • Substituer le « non substituable » : la CPAM du Tarn persiste - 1

Ignorant les réactions de l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) et du Collectif interassociatif sur la santé (CCISS) à sa directive obligeant les pharmaciens à substituer en dépit de la mention « NS », la caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) du Tarn persiste et signe. Dans l’édition du 5 octobre de la « Dépêche du Midi », sa directrice, Hélène Cardinale, se félicite même de sa démarche. Le taux de substitution a gagné 2,5 points dans le département et la fréquence de la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Yazid F Pharmacien 09.10.2015 à 18h36

Sur la région PACA çà fait maintenant 1 an ,que nous substituons malgré la mention NS pour appliquer le TP voir courrier reçu en sept 2014.Ou est le problème?
Ceux qui veulent le princeps payent et Lire la suite

Répondre
 
AHMED B Pharmacien 07.10.2015 à 14h38

Pourquoi se casser la tête? Les médecins sont obligés de prescrire en DCI .Ce qui signifie la disparition de la frontière entre génériques et princeps et les "avantages" qui vont avec les génériques. Lire la suite

Répondre
 
bruno v Industrie Pharmaceutique 06.10.2015 à 18h45

« Mme Cardinale prend combien de primes pour ses bons résultats et ses bonnes recettes ? »

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 06.10.2015 à 17h55

Doit-on se satisfaire de l'effet bénéfique d'une décision illogique - ou bien tordue ? Il semble bien que oui ! Tout est bon pourtant dans un pays où on prône le respect pointilleux des lois ... Les Lire la suite

Répondre
 
FRANÇOIS V Pharmacien 06.10.2015 à 17h50

si seulement ma Cpam faisait la même chose !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.