Distribution et dispensation de l’oxygène médical à domicile - Les bonnes pratiques revues et corrigées

Distribution et dispensation de l’oxygène médical à domicileLes bonnes pratiques revues et corrigées

01.10.2015

Des tâches mieux définies, une responsabilité accrue, mais aussi une plus grande liberté d’exercice, telles sont les avancées professionnelles dont bénéficieront les pharmaciens dispensant de l’oxygène médical à domicile.

Mercredi dernier, 23 septembre, une rencontre au sein de la direction générale de la Santé réunissait des inspecteurs d’ARS, les représentants de l’Ordre national des pharmaciens (section D et C) et les porte-parole du collectif des pharmaciens dispensateurs et distributeurs de gaz médicaux (AP2DG*). Une réunion visant à faire le point sur les conséquences, pour la profession, de la révision des bonnes pratiques de dispensation de l’oxygène médical à domicile (BPDO). Détaillées par l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires