Robotiser - Et si j’installais un automate dans ma nouvelle officine ?

RobotiserEt si j’installais un automate dans ma nouvelle officine ?

Hakim Remili
| 28.09.2015

Il existe désormais des robots et automates accessibles financièrement et dont les fonctionnalités standardisées répondent aux besoins des petites et moyennes officines. Le seul vrai problème auquel peuvent se heurter les jeunes titulaires est le financement quand ils se trouvent déjà fort endettés.

L’offre en matière d’automatisation s’est élargie et démocratisée depuis 2011. Un jeune titulaire qui reprend une officine et souhaite l’automatiser peut donc aisément trouver le produit qu’il lui faut, en tout cas en considérant le fait que l’officine en question est d’une taille petite ou moyenne, et qu’il n’a évidemment pas de gros moyens financiers à sa disposition. Ceci posé, rien ne le différencie d’une pharmacie dont le titulaire est déjà installé depuis longtemps, qui souhaite lui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires