La FSPF accuse l’hôpital de siphonner l’ONDAM

La FSPF accuse l’hôpital de siphonner l’ONDAM

Marie Bonte
| 16.09.2015
  • La FSPF accuse l’hôpital de siphonner l’ONDAM - 1

Les chiffres publiés hier par la Commission des comptes de la Santé faisant état d’une reprise de la hausse des dépenses de médicament de 0,5 % en 2014 après des années de recul, ont suscité la réaction de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Selon le syndicat, l’hôpital est responsable de cette augmentation. En effet, la rétrocession hospitalière, notamment les nouveaux traitements contre l’hépatite C, pèse pour 1,1 milliard d’euros sur les dépenses imputées à l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
EDOUARD V Pharmacien 16.09.2015 à 19h45

« Entre siphonnés tout est possible...
Les syndicats ne sont que des amortisseurs de crises qui savent ce qu 'il nous arrive mais font semblant de crier, semblant de nous informer, semblant de vouloi Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 17.09.2015 à 10h09

Le mot c'est " mollesse ". Quand ce n'est pas " choix catastrophiques " . Pour la mollesse c'est à nous de mettre de l'ambiance , pour les choix il faut que ceux qui nous représentent les refusent Lire la suite

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 16.09.2015 à 17h07

ENFIN !!! La vérité éclate au grand jour.
Maintenant, il suffira pour nos dirigeants de faire dispenser ces traitements en ville pour que les officinaux soient les heureux bénéficiaires de cette Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 16.09.2015 à 19h55

« A 96 € max de marge avec la responsabilité , les conseils , les erreurs potentiellement très coûteuses , les emmerdements ; dont la nécessité de recruter un assistant si on dépasse le CA à cause des Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.