La prévention passe aussi par le pharmacien

La prévention passe aussi par le pharmacien

Jacques Gravier
| 15.09.2015
  • La prévention passe aussi par le pharmacien - 1

Une majorité de Français (65 %) prennent l’initiative de parler de prévention avec leur médecin quand cela concerne leur enfant, mais ils ne sont que 39 % à aborder la question quand il s’agit de leur propre santé, selon une enquête nationale de l’Union nationale des associations familiales (UNAF) auprès de 3 000 bénéficiaires des allocations familiales. Si le médecin traitant est cité par 92 % des répondants comme l’interlocuteur privilégié pour obtenir des informations sur la prévention...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires