L’association DMLA contre « l’utilisation systématique » de l’Avastin

L’association DMLA contre « l’utilisation systématique » de l’Avastin

Mélanie Maziere
| 01.09.2015
  • L’association DMLA contre « l’utilisation systématique » de l’Avastin - 1

L’Association DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), regroupant malades et soignants, s’est prononcée hier contre une « utilisation systématique », pour des raisons financières, du médicament Avastin (bevacizumab) dans la DMLA. Un arrêté du ministère de la Santé permet, depuis ce 1er septembre, d’utiliser comme traitement de cette maladie ce médicament anticancéreux très proche du Lucentis (ranibizumab) qui possède, lui, l’indication dans la DMLA. L’injection mensuelle de Lucentis...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
CARRE F Industrie Pharmaceutique 01.09.2015 à 16h54

Qui manipule l'association ?

Répondre
 
XAVIER R Pharmacien 01.09.2015 à 18h16

Bravo à cet industriel qui n'a pas l'air de bien connaître les conditions très spécifiques et contraignantes indispensables sur le plan de la stérilité pour le reconditionnement de l'Avastin avant Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.