Les Français plus sensibles aux risques d’hépatites C et B

Les Français plus sensibles aux risques d’hépatites C et B

Marie Bonte
| 28.07.2015
  • Les Français plus sensibles aux risques d’hépatites C et B-1

Mesurées par une enquête LaboHep, publiée par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire (InVS), les pratiques de dépistage de l’hépatite C et de l’hépatite B et de vaccination contre cette dernière, sont de mieux en mieux acceptées par la population.

Ainsi, le nombre de tests de dépistage de l’hépatite C a augmenté de 6 %, à 3,6 millions entre 2010 et 2013. Pendant cette période, 3,8 millions de personnes, soit 12 % de plus, se sont soumises au...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires