Double feu vert pour l’anticholestérol de Sanofi

Double feu vert pour l’anticholestérol de Sanofi

Marie Bonte
| 27.07.2015
  • Double feu vert pour l’anticholestérol de Sanofi - 1

Après trente ans de domination du marché des anticholestérolémiants par les statines, une nouvelle génération de médicaments fait son entrée. Sanofi et son partenaire américain Regeneron viennent de récolter parallèlement deux avis positifs pour le Praluent (alirocumab), un anticorps monoclonal expérimental entièrement humanisé ciblant la pro protéine convertase subtilisine/kéxine de type 9 (PCSK9).

Après avoir rendu un avis favorable en juin dernier, l’agence américaine du...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 29.07.2015 à 12h58

Encore un anticorps ? Faites de la place dans vos frigos, réservez de la trésorerie pour le stock et attendez-vous à un dérapage des dépenses de santé lié à ces nouveaux produits: la population-cible Lire la suite

Répondre
 
j-c d Pharmacien 27.07.2015 à 18h56

« On comprends pourquoi on met en exergue chaque jour un peu plus de nouvelles contre-indications aux statines! le produit de remplacement est prêt !
Cela me rappelle la campagne anti aspirine qui a Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.