Le Sénat supprime le tiers payant généralisé du projet de loi de santé

Le Sénat supprime le tiers payant généralisé du projet de loi de santé

Charlotte Demarti
| 24.07.2015
  • Le Sénat supprime le tiers payant généralisé du projet de loi de santé-1

Le tiers payant généralisé d’ici 2017 a été supprimé du projet de loi de santé par la commission des affaires sociales du Sénat. Les sénateurs estiment en effet que « cette mesure complexe à mettre en œuvre et ayant entraîné une crispation du débat, n’était pas véritablement nécessaire dès lors qu’elle s’appliquait déjà aux publics fragiles et aux patients atteints d’affection de longue durée ». Exit également le paquet neutre, mesure phare du plan anti-tabac. La commission...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 25.07.2015 à 12h31

« Les gens du Sénat sont passés " mètres " dans la mesure sur les mesures à prendre et l'Assemblée dans la démesure ? On ne perd pas un peu son temps en lois votées ou pas , retoquées ou pas ? Déjà qu Lire la suite

Répondre
 
jean francois l Pharmacien 24.07.2015 à 18h28

le senat cela sert à des bonnes mesures

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.