Olmésartan : n’oubliez pas le risque d’entéropathie grave !

Olmésartan : n’oubliez pas le risque d’entéropathie grave !

Charlotte Demarti
| 22.07.2015
  • Olmésartan : n’oubliez pas le risque d’entéropathie grave !-1

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) s’inquiète du nombre d’entéropathies graves liées à la prise d’olmésartan, qui reste trop élevé. Depuis le début de sa commercialisation en septembre 2004, il y a eu 320 cas notifiés en France dont 85 % sont des cas graves. De plus « le retard au diagnostic persiste malgré la diffusion de plusieurs informations, (notamment une lettre envoyée aux professionnels de santé en juillet 2014) »,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires