Un cas de tétanos à Tours

Un cas de tétanos à Tours

Charlotte Demarti
| 21.07.2015
  • Un cas de tétanos à Tours - 1

Depuis plusieurs semaines, un garçon de huit ans est hospitalisé en réanimation au CHU de Clocheville à Tours (Indre-et-Loire), après avoir été infecté par le tétanos. Selon les premiers éléments biologiques, l’enfant n’aurait pas reçu la vaccination obligatoire en France contre la Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite. En effet, aucune trace d’anticorps antitétaniques ou d’anticorps antidiphtériques n’a été retrouvée dans les analyses sanguines de l’enfant. Pourtant, la mention attestant que...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
NICOLAS V Pharmacien 21.07.2015 à 16h45

Voilà une info qu'il serait intéressant de relayer dans les grands médias nationaux !

Répondre
 
MONIQUE M Pharmacien 21.07.2015 à 18h47

Je viens de le relayer sur pinterest... c'est mieux que rien car il est vrai que l'on n'en entend pas parler!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.