Québec : les missions du pharmacien très élargies

Québec : les missions du pharmacien très élargies

17.07.2015
  • Québec : les missions du pharmacien très élargies-1

Depuis le 20 juin 2015, la loi 41 est entrée en vigueur au Québec. Cette loi très attendue permet à tous les pharmaciens du Québec d’exercer sept nouvelles missions auparavant réservées aux médecins. Notamment, les officinaux peuvent prescrire un médicament pour onze pathologies ne nécessitant pas de diagnostic (diarrhée du voyageur, prophylaxie du paludisme ou du mal aigu des montagnes, par exemple), ou encore prescrire un médicament pour certaines pathologies mineures, telles que la rhinite allergique, l’acné mineure, les hémorroïdes, les infections urinaires chez la femme, la dermatite atopique, etc. Ils peuvent également prolonger l’ordonnance d’un médecin, ou ajuster le dosage ou la posologie d’une ordonnance dans le but d’atteindre les cibles thérapeutiques. Ces dernières missions seront rémunérées. En revanche, les trois autres ne feront pas l’objet d’une rémunération. À savoir, prescrire une analyse en laboratoire dans le cadre d’un suivi thérapeutique, substituer un médicament prescrit en cas de rupture d’approvisionnement, et administrer un médicament à l’officine afin de montrer au patient comment bien l’utiliser.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires