Au Québec, la purge continue chez les pharmaciens Proxim

Au Québec, la purge continue chez les pharmaciens Proxim

Marie Bonte
| 13.07.2015
  • Au Québec, la purge continue chez les pharmaciens Proxim-1

Deux pharmaciens sur trois parmi les 250 titulaires sous enseigne Proxim se sont d’ores et déjà acquittés d’une amende de 12 500 dollars (11 300 euros) chacun pour enfreinte au Code de déontologie, évitant sanctions disciplinaires et même radiation. Au total, plus d’un million de dollars (900 000 euros) ont été ainsi collectés par l’Ordre des pharmaciens dans le cadre d’une opération d’envergure visant à assainir les pratiques commerciales de ses membres. Il est reproché à...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires