Assurance-maladie : un plan pour économiser 3 milliards d’euros

Assurance-maladie : un plan pour économiser 3 milliards d’euros

Christophe Micas
| 02.07.2015
  • Assurance-maladie : un plan pour économiser 3 milliards d’euros-1

La Caisse nationale d’assurance-maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) présente aujourd’hui ses pistes pour tenter d’économiser « près de 3 milliards d’euros sur trois ans, dont environ 715 millions d’euros la première année en 2016 ». Celles-ci recoupent ou s’ajoutent à celles inscrites dans le plan triennal d’économies lancé par le gouvernement, qui table sur plus de 10 milliards d’euros d’économies à l’horizon 2017.

Les mesures proposées par la CNAMTS...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
christine m Pharmacien 03.07.2015 à 17h52

l électorat prévaut de tout : touche pas à mes électeurs et le reste on s'en fout ....Ceci est la traduction de toutes ces mesures ....

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 03.07.2015 à 12h54

Excellent début d'économies de gestion , même un peu timorées face aux gaspillages d'argent de la Sécu . Enfin des pistes intéressantes pour " tenter " de baisser les dépenses que nous savons souvent Lire la suite

Répondre
 
patrick b Pharmacien 02.07.2015 à 17h55

et la Fédé ; elle dit quoi ? elle qui avalise tous les suppos que nous enfile le gouvernement !
de toutes manières , a force de ne rien dire , ils auraient tort de se gêner !

Répondre
 
stanislas g Pharmacien 02.07.2015 à 19h16

là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir ! à la Fédé ils doivent s'é(n)tendre les sur les autres et préparer une monstrueuse gay-pride de la pharmacie

Répondre
 
j-c d Pharmacien 02.07.2015 à 17h21

Je sens qu'on va encore s'en prendre plein les mirettes!
Cela va devenir difficile pour les pharmaciens de s'asseoir

Répondre
 
ERIC L Pharmacien 02.07.2015 à 17h35

La vaseline du codex pour faire mieux pénétrer, c'est nous les pharmaciens.....
;-)

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.