Autorisé mais toujours pas commercialisé - Pas d’accord sur le prix de Sativex

Autorisé mais toujours pas commercialiséPas d’accord sur le prix de Sativex

Mélanie Maziere
| 18.06.2015

Le spray analgésique à base de cannabis n’en a pas fini avec les embûches. Après avoir vaincu les craintes liées à sa composition (risque addictogène, mésusage) et les blocages idéologiques, le Sativex, autorisé en France depuis janvier 2014, n’est toujours pas commercialisé. Les autorités et le laboratoire ne parviennent pas à se mettre d’accord sur son prix. Explications.

  • Le laboratoire demande l'arbitrage de Marisol Touraine

LE SPRAY Sativex est vendu dans 17 pays européens*. En France, il a obtenu son autorisation de mise sur le marché en janvier 2014 et aurait dû être disponible en pharmacie début 2015. Mais les négociations concernant son prix sont toujours en cours entre le Laboratoire Almirall, qui commercialise le produit, et le Comité économique des produits de santé (CEPS).

« Il a fallu trois ans après l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché européenne pour que la loi française soit...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.