Un programme expérimenté par des pharmaciens normands - Le smartphone au secours de l’observance

Un programme expérimenté par des pharmaciens normandsLe smartphone au secours de l’observance

Claude Sokolski
| 11.06.2015

Plusieurs pharmaciens normands mènent actuellement, et depuis dix-huit mois, une expérimentation originale d’aide au respect de l’observance. Le principe de ce programme centré sur l’usage du smartphone ? Permettre au patient de prendre le bon médicament à la bonne dose au moment défini par son médecin. La méthode ? Flasher à l’aide de son téléphone portable un QR-code réunissant l’ensemble des prescriptions de l’ordonnance puis laisser faire l’application…

  • "Les patients sont unanimement satisfaits", constate Stanislas Dunoyer, pharmacien à Elbeuf

ILS SONT quelques titulaires normands à tester, à l’initiative de l’Orange Lab de Caen et de l’éditeur de logiciel Isipharm, un programme d’aide à l’observance baptisé « Pill tag ». Ce programme transforme le téléphone portable de patients volontaires en assistant d’aide au bon suivi de leurs prescriptions médicales. Après que le pharmacien a « flashé » l’ordonnance, un code leur est communiqué. Dès lors, les données informatiques relatives au plan de prise sont digérées par l’application...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires