Libéralisation des ventes sur Internet mais mise en garde sur les contrefaçons - Le dilemme autrichien

Libéralisation des ventes sur Internet mais mise en garde sur les contrefaçonsLe dilemme autrichien

11.06.2015

L’Autriche, qui faisait partie des derniers pays européens à interdire les ventes de médicaments OTC par correspondance, y compris par Internet, va les autoriser officiellement à compter du 25 juin. Cette mesure est loin de ravir les pharmaciens… qui lancent au même moment une grande campagne contre les faux médicaments achetés sur la Toile.

  • Vraifaux médicament version 100 % Internet

LE PAYS a été forcé, fin 2012, d’autoriser les ventes d’OTC par Internet afin de se mettre en conformité, comme cela avait aussi été le cas en France, avec une directive européenne. Les ventes de prescriptions resteront formellement interdites. Toutefois, plusieurs pharmacies virtuelles basées dans les pays voisins de l’Autriche, et plus particulièrement en République tchèque et en Suisse, y proposent déjà légalement des OTC en ligne depuis 2012, en conformité avec l’arrêt européen dit...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires