Le burn-out reconnu comme maladie professionnelle

Le burn-out reconnu comme maladie professionnelle

Marie Bonte
| 29.05.2015
  • Le burn-out reconnu comme maladie professionnelle-1

Le burn-out, ce syndrome d’épuisement professionnel, sera inscrit au rang des pathologies psychiques pouvant être reconnues comme maladies professionnelles dans le projet de loi sur le dialogue social.

Ces amendements, soutenus par le groupe socialiste et le gouvernement, ont été adoptés par l’Assemblée nationale jeudi soir. Ils n’en nécessitent pas moins des aménagements complexes en l’absence de consensus entre organisations patronales et syndicales. Le principal point d...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 01.06.2015 à 13h04

Le "coup de pompe" des cyclistes ... On ne sait même pas si ces choses sont dues aux conditions de travail ( héritages difficiles , divorces , harcèlement au domicile par voisins , drogue ... ) , Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 30.05.2015 à 15h32

« Tout est bon pour alléger le budget de la sécu ! Même des mesures aberrantes comme celle-ci !
Pourquoi ne pas y intégrer aussi les coups de soleil pour ceux qui travaillent dehors, le "coup de pomp Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 20

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.