« Le paludisme reste la première préoccupation »

« Le paludisme reste la première préoccupation »

26.05.2015

Le Dr Arnaud Fontanet dirige l’Unité de Recherche et d’Expertise Épidémiologie des Maladies Émergentes à l’Institut Pasteur de Paris. Il explique au « Quotidien » la place qu’occupent aujourd’hui les maladies émergentes dans la médecine des voyages.

  • Arnaud Fontanet dirige l'unité d'Epidémiologie des Maladies Emergentes à l'institut Pasteur.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Qu’entend-on par maladies émergentes ?

DR ARNAUD FONTANET.- On peut en distinguer trois catégories en fonction de leur modalité d’émergence. C’est ainsi qu’on identifie les maladies infectieuses qui ont franchi la barrière d’espèce entre animal et homme (c’est le cas, par exemple du virus du Sida, des coronavirus à l’origine du SRAS et du MERS), les mutations ou recombinaisons génétiques affectant les virus (grippe) ou les bactéries (tuberculoses résistantes)...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires