Alcool et médicaments : le risque d’interactions doit être mieux étudié

Alcool et médicaments : le risque d’interactions doit être mieux étudié

Mélanie Maziere
| 20.05.2015
  • Alcool et médicaments : le risque d’interactions doit être mieux étudié-1

Alors que 71 % des adultes américains consomment de l’alcool, ils sont aussi 42,8 % à prendre des médicaments dont l’action peut être modifiée par l’absorption d’alcool. Après 65 ans, ce taux passe à 80 %. C’est ce que souligne une équipe de chercheurs qui a analysé les données recueillies entre 1999 et 2010 dans la grande étude NHANES (National Health ans Nutrition Examination Survey) fondée sur les déclarations d’une cohorte de 26 657 personnes de plus de 20 ans,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires