Pharmacies fantômes : l’INSEE revoit ses chiffres

Pharmacies fantômes : l’INSEE revoit ses chiffres

Marie Bonte
| 19.05.2015
  • Pharmacies fantômes : l’INSEE revoit ses chiffres-1

Alerté par le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) sur des inexactitudes parues sur le nombre de pharmacies, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) révise ses chiffres.

En décembre 2014, dans une étude intitulée « Les pharmacies depuis 2000, mutations d’un secteur très réglementé », l’INSEE avait annoncé un nombre de 24 000 officines pour l’année 2012. Le CNOP avait alors immédiatement corrigé les statisticiens en...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-PATRICE F Pharmacien 19.05.2015 à 18h34

A l'inverse dans son rapport de juillet 2013 sur les professions réglementées l'IGF établissait une marge brute de 24% pour l'ensemble de la profession à partir de 22 400 bilans pour 2010, erreur Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 20.05.2015 à 11h36

La FSPF n'a pas les bilans de toutes les officines . Bienvenue dans le monde mirifique de la Fédé où les marges calculées sont annoncées meilleures . Attention , une fois dedans on y croit tellement Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.