La vie quotidienne plus dangereuse que la route

La vie quotidienne plus dangereuse que la route

Christophe Micas
| 19.05.2015
  • La vie quotidienne plus dangereuse que la route-1

Le sport, les loisirs, le bricolage, ou encore la cour de récréation, sont plus dangereux que la conduite automobile. Près de 20 000 personnes meurent chaque année en France à la suite d’un accident de la vie courante, selon des chiffres de l’Institut de veille sanitaire (InVS). L’Observatoire Mavie, lancé en novembre dernier par le pôle d’expertise du risque Calyxis en partenariat avec l’INSERM, confirme cette tendance : tandis que 10 % des Français déclarent avoir été victimes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires