Tollé sur la réforme Vallaud-Belkacem - La bataille du collège

Tollé sur la réforme Vallaud-BelkacemLa bataille du collège

11.05.2015

À la très forte contestation venue de tous les milieux politiques, droite et gauche confondues, et des enseignants, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, oppose une fermeté sans failles. L’opposition lui suggère de retirer le projet de loi, mais la ministre puise son intransigeance dans le soutien du président de la République et du Premier ministre.

La ministre a été inspirée, si on n’entre pas dans les détails, par un désir de simplification, mais aussi d’élagage, des cours, de manière à favoriser le parcours des élèves les moins doués. Bien qu’elle le nie, l’enseignement du grec et du latin est affaibli au point de disparaître si le collégien ne souhaite pas les apprendre, et les cours bilangues, censées promouvoir l’enseignement de deux langues étrangères à la fois, par exemple l’anglais et l’allemand à partir de la cinquième,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires