Data Matrix : pour en finir avec les incidents de lecture

Data Matrix : pour en finir avec les incidents de lecture

Mélanie Maziere
| 29.04.2015
  • Data Matrix : pour en finir avec les incidents de lecture-1

Fin janvier, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) annonçait que 96 % des titulaires rencontraient des difficultés de lecture des codes Data Matrix, dont 76 % affirmaient vivre ces incidents plusieurs fois par jour. Fort des déclarations de 1 400 pharmaciens, le syndicat est allé à la rencontre des fabricants, des éditeurs de logiciels et de l’organisme GS1, dans le cadre du Club inter pharmaceutique (CIP). « La première chose à faire pour le pharmacien est...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
FRANCIS M Autre Professionnel Santé 04.05.2015 à 10h44

Dans un processus de qualité respecté , il faudra bien scanner l' ensemble des boites . A nous d' intégrer cela dans le cahier des charges de notre organisation . On ne peut pas demander à l' Lire la suite

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Pharmacien 29.04.2015 à 19h54

« Il faudrait déjà que les labo OTC évitent de mettre n'importe quoi dans le data matrix : leur pub et/ou l'adresse de leur site web ... Serait il impossible d'avoir un codage standard pour l'OTC ? »

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 04.05.2015 à 17h12

c'est ça n'est pas le datamatrix, c'est le flash code. Le problème est effectivement la coexistence des 2 sur une même boîte qui génère des erreurs de lecture....

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 29.04.2015 à 18h53

"Demain, un code illisible pourrait assimiler le produit sur lequel il se trouve à une contrefaçon et le pharmacien devra alors le rejeter. "

Mais bien sur !!! C'est si simple et tellement évident Lire la suite

Répondre
 
Rémi D Pharmacien 29.04.2015 à 18h19

Bonjour,
L'Ordre n'est-il pas aussi un interlocuteur puisqu'il rassemble à la fois des pharmaciens de l’industrie, de la distribution et de l’office ?

Répondre
 
Thierry D Pharmacien 29.04.2015 à 18h42

l'ordre ? ne comptez sur lui que pour les sanctions ...

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 29.04.2015 à 17h07

Un code illisible ne signifie pas contrefaçon , juste une indication pour éventuellement vérifier la boîte . De toute façon normalement on ne scannera pas toutes les boîtes c'est infaisable . Encore Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
camra

Grâce à l’informatique mobile Gardez un oeil sur votre officine

Lutter contre le vol, mais aussi observer sa pharmacie dans son quotidien depuis son smartphone est désormais facile. Mais si les technologies sont aujourd’hui au point, il faut porter son attention à certains obstacles règlementaires et éthiques. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.