Vente en ligne : une décision de justice pourrait changer les règles

Vente en ligne : une décision de justice pourrait changer les règles

Marie Bonte
| 20.04.2015
  • Vente en ligne : une décision de justice pourrait changer les règles-1

Le tribunal administratif vient de trancher en faveur de Philippe Lailler mis en demeure depuis octobre 2014 de régulariser les conditions d’installation de son e-commerce par l’agence régionale de Santé (ARS). L’ARS reprochait au pharmacien de Caen, pionnier de la vente en ligne de médicaments, d’exercer son activité dans un entrepôt éloigné de son officine physique du quartier de la Grâce-de-Dieu. S’appuyant sur l’article R5125-9 du Code de la Santé publique qui stipule que « ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 20 Commentaires
 
luc a Autre Professionnel Santé 21.04.2015 à 18h41

« Lallier va bouffer les petits et se fera bouffer par amazone !
C'est quoi la santé public au faite ??? »

Répondre
 
jean l Pharmacien 22.04.2015 à 17h39

un substantif qui s'accorde et se conjugue
hihihi

Répondre
 
cf Pharmacien 21.04.2015 à 10h24

Cloque, pourriture, mildiou,moniliose, chancre,oidum, Etc , exemple de maladie du verger... Non, on a pour ravager le réseau, notre maladie, qui s'appelle Lailler..

Répondre
 
cf Pharmacien 21.04.2015 à 09h55

Bref, la liberté d'installation vient d' être entérinée, puisqu'un officinal pourra disposer d'un ( voir plusieurs) autre dépôt donc, plusieurs points de vente internet (pour l'instant) tenu par un Lire la suite

Répondre
 
jean l Pharmacien 20.04.2015 à 19h14

« En toute objectivité, je trouve ça normal
Les règles sont d'un autre age
Je trouve moi aussi qu'il vaut mieux un entrepôt aux normes, propre et bien organisé, plutôt qu'une officine saturée et san Lire la suite

Répondre
 
BERNARD D Pharmacien 21.04.2015 à 02h43

Oui c'est vrai et tant qu'à envisager une évolution profonde, en quoi cela rend il plus sûr la délivrance de médicaments que le site soit obligatoirement rattaché à une pharmacie? Je pense que la Lire la suite

Répondre
 
cf Pharmacien 21.04.2015 à 10h33

Donc les règles d'installation ne s'appliqueront plus en officine avec la réalisation de 2 points de vente au moins par pharmacie sur internet (officine et dépot).. Un officinal marseillais pourra Lire la suite

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 20.04.2015 à 18h37

« Donc les règles strictes d'installation ont sauté, je préfère m'installer sur un parking passant ? Pas de problème, je promets d'exercer mon métier selon les bonnes pratiques. Je n'ai pas envie d'ac Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.