Maisons et pôles de santé - Une interprofessionnalité sous conditions

Maisons et pôles de santéUne interprofessionnalité sous conditions

07.04.2015

Prônés comme remède aux déserts médicaux, les maisons et pôles de santé offrent aux pharmaciens un accès aisé dans la chaîne des soins. Ce nouveau mode d’exercice ne peut être toutefois une opportunité pour la profession que s’il respecte la notion de proximité.

SEULEMENT 5 % des professionnels de santé exercent aujourd’hui au sein d’une maison ou d’un pôle de santé. Ces structures qui correspondent à l’aspiration des jeunes professionnels de santé à un exercice collégial et à des horaires régulés, tendent à se multiplier. La récente décision de la ministre de la Santé de pérenniser les nouveaux modes de rémunération (NMR) à hauteur de 50 000 euros par an, donne de nouvelles perspectives à cette interprofessionnalité.

Le pharmacien pourrait...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires