Dans le Nord-Pas-de-Calais - Un réseau pour répondre aux soins oncologiques à domicile

Dans le Nord-Pas-de-CalaisUn réseau pour répondre aux soins oncologiques à domicile

07.04.2015

Un meilleur traitement pour le malade entraîne sa sortie plus rapide de l’hôpital, avec des soins à domicile. Les pharmaciens du Nord-Pas-de-Calais veulent être présents dans le réseau oncologique en préparation.

  • Sophie Sergent entend impliquer l’officine dans la sortie du malade

« IL FAUT mettre l’officine au milieu de la sortie du malade, affirme Sophie Sergent. En 2020, la moitié des chimiothérapies se feront au domicile du malade, au lieu de 17 % aujourd’hui. Qui, mieux que le médecin, le pharmacien, l’infirmière, connaît le patient ? » Cette pharmacienne de Liévin (Pas-de-Calais) anime un réseau oncologique des URPS du Nord-Pas-de-Calais pour définir, avec les médecins hospitaliers, et faciliter la prise en charge à domicile des soins de support...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires