Revalorisation de la consultation médicale : le coup de force de MG France

Revalorisation de la consultation médicale : le coup de force de MG France

Mélanie Maziere
| 27.03.2015
  • Revalorisation de la consultation médicale : le coup de force de MG France-1

Le syndicat de généralistes MG France a appelé hier les médecins à « coter leur consultation 25 euros comme les autres spécialistes » et à fermer leurs cabinets le 31 mars. Le syndicat se dit exaspéré par la future loi de modernisation de la santé, notamment par la mesure de généralisation du tiers payant, la « non-reconnaissance des équipes de soins primaires dans les territoires » et la non prise en compte « des recommandations du rapport Druais sur la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 27.03.2015 à 23h55

« Si le tarif conventionné ne convient pas et que les médecins n'arrivent pas à trouver d'accord avec les autorités de santé, pourquoi ne pas demander le déconventionnement ? Ils seraient alors en dro Lire la suite

Répondre
 
Grippe F Industrie Pharmaceutique 30.03.2015 à 09h23

Peut être l'indemnité de la ROSP, ainsi que la majoration personne agée, ou encore le forfait médecin traitant qui est versé automatiquement même si le patient n'a aucun soin dans l'année...

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.