Les mutations de l’officine vues par un économiste - Un avenir en rose, à condition de s’adapter

Les mutations de l’officine vues par un économisteUn avenir en rose, à condition de s’adapter

09.03.2015

À l’occasion d’une conférence sur les mutations et les perspectives économiques de l’officine, Nicolas Bouzou est venu expliquer les raisons pour lesquelles les pharmaciens devaient conserver le moral. Les officinaux devraient en effet être les premiers bénéficiaires de l’évolution du monde de la santé, et en particulier de leur secteur d’activité. À condition de se donner les moyens de leurs ambitions.

  • L’économiste Nicolas Bouzou estime que les pharmaciens devront miser sur les services

PAS QUESTION de céder aux sirènes alarmistes. Invité par la Chambre syndicale des pharmaciens de Paris, Nicolas Bouzou, économiste de la santé et fondateur du cabinet de conseil ASTERES, a expliqué que « les pharmaciens français ont toutes les raisons de voir l’avenir en rose ». L’auteur d’une étude sur l’impact économique de la déréglementation des professions libérales considère en effet que « le secteur de la santé est incontestablement celui où il y a le plus d’innovations et donc...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 9

Partenaires