Paris obtient un sursis de Bruxelles - Indulgence pour la France

Paris obtient un sursis de BruxellesIndulgence pour la France

02.03.2015

Bien que le gouvernement de Manuel Valls soit confronté aux divisions du PS (qui se sont creusées avec le coup du 49/3), à des difficultés économiques et financières toujours sérieuses, à des relations internationales marquées par des tensions extrêmes, il vient de recevoir de la commission de Bruxelles un sursis de deux ans pour la réduction du déficit budgétaire à 3 %. Or c’est la troisième fois qu’il bénéficie d’un report. Alors que la Grèce exsangue fait l’objet des foudres de l’Allemagne, on peut se demander pourquoi la France jouit d’un statut particulier.

La France est ce pays tout à fait étrange qui a réussi à placer un ancien ministre de l’Économie, Pierre Moscovici au poste de commissaire européen, sans paraître s’inquiéter de ce que l’homme qui n’avait pas vraiment su réduire nos déficits devînt celui qui allait juger nos performances. On ne se hasardera pas à prétendre que le commissaire à l’Économie ait éprouvé pour son pays de la mansuétude, après que le ministre eut compris combien il est difficile de couper dans les dépenses...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires