Prise en charge de l’hypoacousie à l’officine - Vous y entendez-vous en aides auditives ?

Prise en charge de l’hypoacousie à l’officineVous y entendez-vous en aides auditives ?

Anne-Sophie Pichard
| 23.02.2015

S’il reste peu de pharmaciens à l’exercer, l’activité d’audioprothésiste fait partie des spécialisations possibles de l’officine. Profession à part entière, l’adaptation de prothèses auditives doit être effectuée dans le respect d’une réglementation précise à laquelle échappe toutefois un nouveau genre d’appareil d’aide à l’audition.

  • De nouveaux clients pour votre officine ?
  • Certains dispositifs d'aide à l'audition peuvent être conseillé et délivré à la pharmacie
• La réglementation

L’arrêté de 15 février 2002 modifié (article R5125-10 du CSP) laisse au pharmacien la possibilité d’exercer la vente, la dispensation et le conseil d’audioprothèses. Pour cela, il doit posséder un diplôme d’état d’audioprothésiste (3 ans d’études) ou salarier un professionnel détenteur du diplôme. Un audioprothésiste libéral ne peut pas effectuer des prestations à l’officine (R.4235-67 du CSP). L’activité doit faire l’objet d’un rayon individualisé (R.5125-10 du CSP) et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 2

Partenaires