Un collectif demande le retrait de la loi santé

Un collectif demande le retrait de la loi santé

Christophe Micas
| 19.02.2015
  • Les porte-paroles du mouvement "Pour la santé de tous". De gauche à droite : Dr Didier Legeais,...

Après la loi Macron, un autre texte pourrait agiter le Parlement. Le projet de loi de santé porté par Marisol Touraine devrait être examiné à la mi-mars à l’Assemblée nationale. Mais déjà ce projet est vivement contesté par les professionnels. Depuis le mois de septembre, la ministre de la Santé doit faire face à des journées de fermeture des cabinets médicaux, de grèves des gardes, ou encore des actions de boycott de la carte Vitale. Ces derniers jours, la protestation a encore pris de l’ampleur avec la création d’un collectif baptisé « Le mouvement pour la santé de tous », réunissant 42 syndicats de professionnels de santé et d’étudiants, et qui exhorte Manuel Valls à retirer carrément le projet de loi de santé. Selon eux, il conduirait « à l’étatisation totale de la Sécurité sociale », à la « destruction » du modèle libéral, et à la perte d’indépendance. Au sein de ce collectif, on retrouve des médecins généralistes, des spécialistes de tous horizons, des homéopathes, des acupuncteurs, des dentistes, des infirmiers, des kinés, des ostéopathes, des orthophonistes, des obstétriciens, des mésothérapeutes, des phyto-aromathérapeutes, des opticiens, des audioprothésistes, ou encore des nutritionnistes. Mais les deux principaux syndicats médicaux, la CSMF et MG France, ne font pas partie de ce mouvement. En effet, les deux organisations n’appellent pas au « retrait » du projet de loi, mais à sa réécriture (avec des amendements). Aucun syndicat de pharmaciens ne figure non plus dans ce collectif. Les dispositions concernant l’officine prévues par la loi de santé sont le fruit de discussions avec Marisol Touraine et Emmanuel Macron, rappelle en substance Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Par conséquent, à la différence des membres du collectif, la FSPF ne souhaite pas le retrait de cette loi. D’autant que Philippe Gaertner considère qu’elle contient des mesures qui feront avancer la santé dans notre pays. Mais cela n’empêchera pas la profession de rester vigilante lors des débats parlementaires. « Nous serons capables de nous mobiliser si besoin, comme nous l’avons fait le 30 septembre dernier », prévient le président de la FSPF.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez 6 Commentaires
 
Gilles B Pharmacien 19.02.2015 à 20h58

« Ah! Un Collectif...Nostalgie. Et les pharmaciens, bande à part (sans accord!). Justifié ??
Faire valoir notre volonté de faire évoluer notre profession, sans complexe ni honte, mais être solidaires Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 19.02.2015 à 18h32

Les premières annonces de la loi Macron pour la pharmacie ont conduit à une journée de grève massive. Et maintenant, la fédé ne veut pas s'associer aux autres professionnels de santé, pensant Lire la suite

Répondre
 
Jérôme Pharmacien 19.02.2015 à 18h07

jerome.r pharmacien
dehors les syndicats, arrêtons de nous faire enfumer pas nos syndicats politico démago inutiles .
la base c'est nous soyons solidaires des gens de terrain et des autres Lire la suite

Répondre
 
paul a Pharmacien 19.02.2015 à 17h17

adolphep/ pharmacien

les pharmaciens semblent très mal entendus car peu couillus

Répondre
 
patrick b Pharmacien 19.02.2015 à 17h05

la Fédé , on voit bien sa capacité de nuisance !
peut être une légion d'honneur attendue , pour "sévices" rendus ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.