Un pharmacien autrichien dénonce un trafic sur Internet

Un pharmacien autrichien dénonce un trafic sur Internet

Marie Bonte
| 13.02.2015
  • Un pharmacien autrichien dénonce un trafic sur Internet-1

Six personnes comparaissent cette semaine à Vienne (Autriche) pour la commercialisation sur Internet de faux comprimés de Viagra, Cialis et Levitra, notamment via les sites www.apotheke-austria.com, www.pharmathek-europe.com et www.meddirekt.com...

Plus de 120 000 personnes ont été victimes de cette escroquerie de dimension internationale, des ramifications du réseau remontant en Israël et vers des banques chypriotes. Selon le parquet de Vienne, chaque envoi comportait en moyenne quinze comprimés facturés 7 euros chacun (pour information, le prix de vente moyen dans une pharmacie française est de 17 euros). Le montant total du préjudice est ainsi estimé à près de 10 millions d’euros.

La supercherie a été découverte grâce à un pharmacien viennois. Les escrocs usurpaient en effet l’identité de pharmacies physiques pour les utiliser comme adresse d’expéditeur pour les envois de spécialités falsifiées. Une enveloppe insuffisamment affranchie a été retournée par la poste au supposé expéditeur. Quand il en a découvert le contenu, le pharmacien en question a alerté immédiatement l’agence autrichienne du médicament, qui a elle-même saisi les services de police criminelle.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires