États-Unis : les données d’un assureur santé piratées

États-Unis : les données d’un assureur santé piratées

Mélanie Maziere
| 06.02.2015
  • États-Unis : les données d’un assureur santé piratées-1

L’un des plus gros assureurs santé américain, Anthem, a été victime d’une attaque informatique visant une base de données concernant un quart des Américains. Il s’agit, selon l’assureur santé, d’une « attaque très sophistiquée pour obtenir un accès non autorisé à l’un des systèmes informatiques d’Anthem ». Les cyber-pirates ont ainsi obtenu des informations personnelles sur des clients et des salariés du groupe, soit environ 80 millions de personnes. Ces données touchent aux noms, dates de naissance, numéros de Sécurité sociale, adresses physiques et électroniques, informations liées à l’emploi et aux revenus des personnes. Anthem affirme qu’aucune donnée liée à des cartes bancaires n’a été piratée et n’a pas encore de preuves que les cyber-pirates aient pu accéder à des informations médicales. Le FBI mène l’enquête, tandis que l’assureur santé a mandaté un spécialiste de la cybersécurité pour évaluer ses systèmes informatiques et les renforcer. Anthem a annoncé qu’il informera individuellement toutes les personnes concernées par cette cyber-attaque et qu’il leur offrira des services de suivi de crédit et de protection d’identité.

Cette attaque de grande envergure outre-Atlantique intervient en pleine polémique, en France, sur l’accès facilité et protégé à un grand système national des données de santé, notamment son ouverture aux entreprises à but lucratif « dès lors que l’intérêt général est l’objectif recherché ». La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a indiqué que la vente de ces données n’était pas exclue, mais que la future loi de santé prévoirait « des garde-fous ».

Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.