La coordination des soins : un coût élevé, une efficacité modérée, selon l’IGAS

La coordination des soins : un coût élevé, une efficacité modérée, selon l’IGAS

05.02.2015
  • La coordination des soins : un coût élevé, une efficacité modérée, selon l’IGAS-1

La coordination des soins coûte chère, sans que les résultats soient toujours au rendez-vous, relève l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) dans un rapport rendu public hier. « Les structures de coordination actuelles sont nombreuses et diverses, notent les auteurs du rapport, mais rarement transversales. » « La difficulté à organiser une prise en charge globale et pluridisciplinaire conduit à multiplier les structures au risque de les rendre redondantes »,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires